Retour à la liste
Appels d’offres

Conseils pratiques pour réussir son mémoire technique

Si la rédaction d’un mémoire technique est un exercice qui peut sembler complexe, il suffit de connaître quelques règles de base pour en faire un succès. Découvrez dans cet article, les conseils de nos experts marchés publics.


Le mémoire technique : pièce phare de la réponse à un appel d’offres


Dans le cadre d’un marché public, les offrants sont généralement appelés à fournir un mémoire technique. Ce document a pour objectif de présenter l’entreprise et de prouver à l’acheteur votre capacité à répondre aux besoins de la collectivité publique. À travers votre mémoire technique, vous allez pouvoir mettre en avant vos atouts et spécificités, et prouver à l’adjudicateur qu’il a tout intérêt à vous confier son projet. 


L’élaboration du mémoire technique doit retenir toute votre attention, car c’est cet élément clef qui peut faire pencher la balance en votre faveur et vous permettre de remporter un appel d’offres.


Quelques conseils pour optimiser son mémoire technique


  • Soigner la mise en forme


Si le contenu de votre mémoire technique est essentiel, n’en négligez pas pour autant l’aspect général, qui fera d’ailleurs l’objet d’une évaluation par la commission. Voici quelques idées pour vous aider à améliorer la forme de votre mémoire technique : 


  • Pensez à partager votre mémoire technique avec des intercalaires afin que le demandeur puisse trouver facilement l’information qu’il recherche
  • Faites des phrases courtes et exprimez-vous au présent pour un rendu plus dynamique
  • Votre texte doit être facile à lire et aéré
  • N’oubliez pas le sommaire et numérotez vos pages
  • N’hésitez pas à insérer tableaux, graphiques et photos pour illustrer vos propos et présenter vos équipes
  • Attention aux fautes d'orthographe qui vous feraient perdre en crédibilité.


  • Personnaliser votre mémoire technique


Les acheteurs publics sauront facilement déterminer si votre mémoire technique a été conçu par vos soins, ou s’il s’agit d’un modèle stéréotypé déniché sur internet. Pour convaincre vos interlocuteurs, vous devez personnaliser votre offre et montrer qu’il y a une concordance exacte entre les besoins de l’administration et la prestation que vous proposez. Et ça, vous ne le trouverez nulle part sur le web…


  • Aller droit au but


Inutile de se perdre dans les méandres de la langue française. L’acheteur publique ne veut pas lire un roman mais un document précis et surtout… concis ! De fait, compte-tenu du nombre important de dossiers de candidatures reçus par les collectivités publiques, il est essentiel d’en faciliter la lecture. Vous pouvez par exemple privilégier les graphiques, les listes à puces, ou les points clefs pour faire ressortir les informations essentielles. Vous pouvez également jouer sur les couleurs, la forme, les encadrés… Enfin, n’hésitez pas à mettre des photos récentes pour illustrer votre savoir-faire. Votre mémoire technique doit être clair et attrayant. 


  • Démontrer vos facteurs clefs de réussite


Insistez sur vos atouts et sur vos avantages concurrentiels. Ne vous contentez pas de lister les ressources humaines et techniques dont vous disposez. Valorisez-les ! Mettez en avant vos spécificités, vos points forts et les compétences clefs dont vous disposez au sein de votre équipe. Évoquez les missions complexes que vous avez réalisées avec brio, en dépit de contraintes sévères ou d’un environnement délicat dans lequel il vous a fallu intervenir. Valoriser vos points forts vous permettra de vous distinguer de la concurrence.


  • Prouver au demandeur que votre offre lui est bénéfique


Montrez que vous avez bien compris et analysé les besoins et attentes de l’acheteur public en reformulant, par exemple, l’intitulé de l’appel d’offres en introduction à votre mémoire technique. Expliquez ensuite, preuves à l’appui, que vous disposez de tous les moyens techniques et humains nécessaires pour répondre au mieux à ces besoins. Exposez de façon claire et succincte, les avantages que votre entreprise peut offrir à la collectivité publique dans le cadre d’une collaboration. En d’autres termes, valorisez votre savoir-faire.


  • Se faire accompagner par un expert


La rédaction d’un mémoire technique est un exercice complexe qui demande du temps et un certain savoir-faire. Vous pouvez en confier l’élaboration à une personne qualifiée de votre entreprise ou externaliser ce service en ayant recours à un expert des marchés publics. Depuis sa création en 2006, CANEVA s’efforce d’apporter aux entreprises des solutions pragmatiques et efficaces pour répondre à leurs problématiques marchés publics


Mémoire technique : les erreurs à éviter


Le mémoire technique est un document poids lourd dans la décision d’attribution d’un appel d’offres. De fait, il correspond à 60 % de la note attribuée à l’entreprise candidate. Pour optimiser vos chances d’obtenir le contrat visé, il faut réussir à convaincre l’acheteur public que vous incarnez la meilleure option pour lui. 

Et pour cela, il vous faudra éviter de commettre des erreurs stratégiques telles que :  


  • Ne pas évaluer avec précision votre capacité à répondre à l’appel d’offres. Après avoir effectué quelques vérifications, l’acheteur peut vous éliminer pour incapacité à répondre à ses besoins.


  • Utiliser un mémoire technique générique qui montre une forme de désintérêt ou de manque d’implication dans la réponse à l’appel d’offres.  


  • Se perdre dans des détails inutiles qui ne feront qu’encombrer votre mémoire technique sans lui apporter de valeur ajoutée.


  • Négliger la mise en forme de votre mémoire technique en pensant que les adjudicateurs n’y prêteront pas attention. 


  • Ne pas respecter le formalisme imposé par le règlement de consultation (document qui présente les caractéristiques du contrat administratif ainsi que les critères de jugement des offres).


  • Ne pas mettre vos atouts et avantages concurrentiels en avant.


  • Dépasser les délais d’envoi : si vous ne respectez pas la date et l’heure prévues pour les dépôts de candidature, vous serez éliminé d’office. Il est donc impératif de respecter ces deadlines.


Besoin d’aide pour répondre à un appel d’offres public ? CANEVA vous propose un accompagnement sur mesure pour décupler vos chances de remporter un marché public ! 


Vous souhaitez optimiser votre mémoire technique ? Faites appel aux experts CANEVA ! Un consultant effectue un diagnostic précis de l’existant pour un résultat plus convaincant et plus percutant !


Vous souhaitez nous contacter ?

Vous vous posez une question  ? Vous avez besoin d'optimiser votre performance commerciale ? Vous avez besoin d'aide sur un appel d'offres ? Quel que soit votre situation contactez-nous !

Découvrez d’autres articles

Quelles différences entre groupement solidaire et groupement conjoint ?

Afin de sécuriser la commande et de filtrer les candidats capables de mener à bien les p
Lire la suite

La RSE et la commande publique

La RSE est souvent synonyme de coût, surtout pour les PME car elle induit la mise....
Lire la suite

Nos conseils pour répondre au mieux à un appel d'offres public

Les appels d’offres ne sont pas réservés aux grands groupes. TPE et PME peuvent aussi ...
Lire la suite